L ors de la mise en place du réseau d’assainissement (tout-à-l’égout) dans les quartiers du centre de Brumath (1968), nous avons fait une abondante moisson d’objets d’art de l’antiquité : céramiques, sculptures lapidaires, bronzes, etc. Particulièrement intéressantes étaient les données stratigraphiques que l’on a pu observer lors de l’excavation des tranchées.
Fouille des Thermes romains 1968. Vue prise à l'emplacement de la rue des Thermes actuelle. Au fond, on distingue l'immeuble collectif des rapatriés d'Algérie. Photo E. Kern
J.J Kientz
Les travaux de fouilles qui s’étendirent sur plusieurs semaines furent dirigés par M. Kern. Elles permirent de dégager une partie des fondations d’un ensemble de bains publics du 2ème siecle ap. J-C, chauffés à l’air chaud (système “hypocauste”). Selon le diamètre des murs des fondations, il s’agissait d’une installation qui est un exemple unique à ce jour en Alsace.
Historique
C ’ est en 1964, lors de travaux d’excavation sur le terrain situé au 30 rue des Romains, destiné à la construction d’un immeuble collectif pour loger des rapatriés d’Algérie, que j’ai découvert les premières poteries romaines mises à jour par les pelles mécaniques. Par la suite, intéressés par ces découvertes, un groupe d’amateurs d’archéologie s’est formé avec l’objectif commun : sauver ces témoins du passé et les faire connaître au grand public. A vec le soutien du “Comité d’Action Culturel" , le groupe présenta en janvier 1966, une première exposition à l’Hôtel de Ville, sous le thème : “Le passé de Brumath”. Ce fut une réussite, non seulement par la présence d’un nombreux public, mais surtout par le concours des particuliers qui ont prèté de nombreux objets et documents qui avaient un rapport avec l’histoire de Brumath, depuis les temps du néolithique au 19ème siecle. Cette exposition fut également le point de départ d’une idée de la municipalité : réaliser un ouvrage sur l’histoire de Brumath. Cette pensée se concrétisa en 1968 avec la publication de “Brumath destin d’une Ville”, un alsatique d’une grande valeur, rédigé par des historiens de renommé. Avec la progression des grands travaux d’aménagement, comme le lotissement “Le Tilleul”, le collège d’enseignement secondaire, l’assainissement général; la Direction des Antiquités Historiques, sous l’impulsion du professeur Jean-Jacques Hatt, envoya un agent technique sur place. Cette personne, M. Ervin Kern, avait pour mission de surveiller les travaux de terrassement pour étudier la stratigraphie du sous-sol de l’ancien “Brocomagus” et sauver les vestiges. Le contact entre le groupe brumathois et l’archéologue Kern se fit aisément. Grâce à ses qualités techniques et pédagogiques, ce dernier nous initia à la science de l’archéologie sur le terrain. C’est ainsi, grâce à la coopération des “Antiquités Historiques” et des bénévoles brumathois, que de nombreux indices et témoins du riche passé de la ville ont pu être conservés. L a Société d’Histoire et d’Archéologie de Brumath (SHAB) fut créée en 1968. Le comité fondateur se composait alors de Messieurs : V. Fischer, Maire, Président d’honneur J.J. Kientz, Président J. Barthel, Secrétaire Ch. Staadt, Trésorier Ch. Gerling, Assesseur E. Kern, Assesseur J.J. Klein, Assesseur R. Kittel, Assesseur Parmi les membres actifs de la première heure, il faut également citer Mme D. Ebener, Messieurs L. Ganter, J.C. Werle, A. Herrni, Chr. Jung, A. Hummel, A. Lorentz. Les fouilles archéologiques E n cette même année 1968, furent découvertes des fondations de thermes romaines au lotissement “Le Tilleul”, près de l’actuelle rue des thermes. Vu l’ampleur des vestiges, les “Antiquités Historiques", avec le consentement de la municipalité et des propriétaires de terrains, décidèrent d’entreprendre une fouille du site.De nombreux membres de la shab, des élèves et d’autres amateurs d’archéologie des environs participèrent à cette fouille qu’on surnomma : “Opération taupe”. L ’ extension du lotissement “Le Tilleul” vers la rue des Romains, à partir de 1970, a permis de découvrir le quartier des potiers romains. Ces derniers avaient installés leurs ateliers et leurs échoppes de vente en bordure de la route romaine qui était à l’époque une voie importante reliant Besançon à Mayence. Un grand choix de poteries dites “locales”, fabriquées sur place et d’autres objets furent recueillis par la SHAB en présence de M. Kern. Lors des travaux pour la jonction de la rue Jacques Kablé avec la place Victor Fischer, la direction des Antiquités Historiques décida d’entreprendre une nouvelle fouille sur ce terrain où des membres de la SHAB avaient découvert auparavant de précieuses statuettes en bronze. Après avoir dégagé une série de caves d’habitations romaines, construites en bordure d’une voie importante “Cardo”, cette fouille dirigée par M. Kern, a considérablement contribué à la reconstruction du plan d’urbanisme de l’ancien Brocomagus (voir publication “Encyclopédie d’Alsace”). La Société d’Histoire participa non seulement aux fouilles de ce site mais également à d’autres travaux, comme la mise en place d’une clôture du chantier de fouilles et l’acheminement des matériaux lourds et encombrants vers le dépôt.
La SHABE aujourd'hui L a SHABE forte de ses 250 adhérents poursuit ses travaux. Elle s’est donnée pour mission de préserver et mettre en valeur toutes découvertes archéologiques et historiques locales et de veiller à la sauvegarde du patrimoine culturel, historique et archéologique local. Tout un programme, auquel s’ajoute la conservation et la gestion du Musée ainsi que l’organisation d’expositions temporaires et permanentes. La SHABE diffuse un bulletin annuel, résultats de la part de certains adhérents, de recherches archéologiques et de faits historiques. Ce document d’une bonne cinquantaine de pages est distribué aux adhérents ainsi qu’à un certain nombre d’écoles (via le Conseil Général). Elle organise également des sorties culturelles (visites de villes, musées, etc.), des réunions-débats, des exposés et présentations divers. Par sa présence et la tenue de stands, elle participe activement aux manifestations et expositions locales et régionales. La SHABE n’a pas de salarié, tout est basé sur le bénévolat. C. Muller
Le Comité
Président :..................................................................................................... Louis GANTER Vice Président :............................................................................................ Jean-Claude GOEPP Secrétaire :.................................................................................................... Danièle FAERBER Trésorier :...................................................................................................... Louis GANTER Secrétaire adjoint :...................................................................................... Jean-Philippe NICOLLE Site web / Trésorier adjoint :..................................................................... Sébastien FRANTZ Musée :........................................................................................................... Louis GANTER - Jean-Claude GOEPP Communication :.......................................................................................... Damien BRESSE Manager project :......................................................................................... Maurice JENNER Assesseurs :................................................................................................. Charles MULLER - Michel ORTH - Jean-Philippe SCHMITT
Accueil Informations Générales Brocomagus/Brumath La SHABE Nous contacter/Adhérer Le Musée Archéologique Le Musée Le Musée hors les murs Recherche d'Informations La Revue Les articles par bulletins depuis 1983 Offres Pédagogiques Visite du musée avec Marcus Ulpius Tertius Dossier de présentation Offres complémentaires à la visite Enigmes Bibliothèque Idéale LiensS OCIETE D' H ISTOIRE ET D' A RCHEOLOGIE DE B RUMATH ET DES E NVIRONS
copyright SHABE 2017